Wine Me Please

JE GOÛTE VOS PENSÉES

2 octobre 2017
JE GOÛTE VOS PENSÉES

L’AMOUR, LA DISCRÉTION, LE GOÛT

« Si la nuit est autorisée à remplacer le jour, c’est uniquement pour que l’on puisse observer le ciel dans sa métamorphose vers le bleu-violet profond de la pensée. »
« Tu veux dire: la couleur bleu-violet de la fleur pensée…?« , répond-il, « car on risque à tomber dans le double sens, surtout lorsque on parle de la nuit, du bleu et de la pensée… »
Je viens de recevoir un petit bouquet de pensées et débout, près de la fenêtre, je profite de la lumière du jour qui décline pour caresser avec des yeux et les bouts de mes doigts leurs robes en velours.
« En ce moment je crois pouvoir goûter tes pensées. Je goûte tes pensées! » _Aucune raison à répondre à cette confirmation, j’en suis certaine_.
« Puis-je goûter les tiennes? »
La tête d’une pensée couleur champagne fond au fond de mon palais. Je ne sais pas si ce n’est pas mon imagination qui crée ce côté pétillant qui éclate!
« Tes pensées ont le goût de la nuit qui vient« , je dis.

PENSER À LA FLEUR!

     C’est une histoire d’automne, cette saison transitoire entre le chaud et le froid, le sec et l’humide, l’extérieur et l’intérieur. Là, où selon la Tradition Chinoise décline le Yang et commence à croître le Yin.
    Née dans cette recherche d’équilibre naturel, la Pensée se révèle une fleur discrète et énigmatique. On trouve son charisme à la fois dans la forme de sa tête: couronnée de quatre pétales dressés et un plus grand tourné vers le bas. Et à la fois dans l’élégance de sa robe en velours: unicolore, bi- ou tri colore. On la voit habillée dans la douceur de tons pastel de pêche, d’abricot, de papaye et de coquillage rose. Ou bien dans les nuances de bleu: ciel clair ou foncé, des variations de violet et notamment ce fameux bleu-violet claire comme les yeux de ma maman! Mais aussi bordeaux, caramel, couleur cuivre, pourpre et même de noir, de blanc ou de champagne! Tous en velours, avec un sinogramme peint en encre bleu nuit dark.
D’ailleurs, on retrouve cette palette multicolore loin dans le temps. À l’époque de la prude Angleterre victorienne on trouve la fleur de Pensée dans un «tussie-mussie»: un tout petit bouquet de quelques fleurs et d’herbes enveloppées dans un napperon. Là, lorsque toute référence à l’amour ou à la passion était très malvenue, la fleur de Pensée était utilisée pour pouvoir courtiser de manière discrète. Elle servait à exprimer ce qui n’était pas facilement exprimable, comme par exemple: «Je ressens des sentiments pour vous», «Je pense à vous» ou «Vous me manquez»; elle était toujours employée pour parler d’une personne pensant à un autre.
La signification des couleur de la Pensées peut être très simple ou complexe: pensées d’amour – le souvenir – amour oisif – penser – la considération.

 UNE PENSÉE FINALE

« Maintenant je connais tes pensées. Je les trouves très jolies et afin de les immortaliser je les inclurai dans la recette de mon gâteau, pour le sublimer! »

Comme évoqué dans ma «déclaration sur la bonne cuisine», les pensées et les émotions que nous ajoutons à une préparation culinaire sont des véritables ingrédients! Et cela ne doit pas nous étonner. Rappelons-nous le fait que 99,99% de personnes qui mentionnent la cuisine de leur mère parlent d’elle comme une des meilleures dans le monde et encore plus: «la cuisine de maman» est devenue synonyme de «quelque chose d’extrêmement goûteux, inoubliable même», comme on le dit: Yum Yum Yum ou bien Mmmmmm!
On est bien d’accord que pas toutes mamans possèdent le talent d’un Michel Guérard, par exemple. Mais ce qui rend leurs mets si délicieux aux palais des petits et des grands est l’amour senti envers la personne qui les savoura.

Je suis absolument convainque que l’amour est la plus complexe parmi toutes épices du monde, qu’elle sait relever tout d’un coup tous les mets, même les plus simplistes. Qu’elle est l’ingrédient par excellence pour toute recette!

JE GOÛTE VOS PENSÉES, LA RECETTE:

Pour la base:
200g de farine – 4 œufs – 150g de sucre – 1 pincée du sel – 1 C. à t. levure chimique

Pour la crème:
500 ml boisson de noisette – 4 œufs – 7 boudoirs – 150g de sucre de canne – 150g de crème fraîche – 5-6 C à s. de sirop d’érable – 150g de noisette en poudre – 8g d’agar agar

Pour la garniture/décoration:
1 mangue très mûr – 2 C à s. d’ananas découpé en tous petits morceaux – ~20 fleurs de pensée

Pour le glaçage:
le jus d’un ananas – le jus d’un 1/2 citron – 4g d’agar agar

1. Dans un petit bol tamiser la farine et la levure.
2. À l’aide d’un batteur électrique mélanger les œufs, le sucre et le sel jusqu’à obtention d’une crème lisse et onctueuse.
3. Verser à cette préparation le mixe de la farine et le levure en trois fois. À l’aide d’une cuillère remuer délicatement après chaque addition jusqu’à son absorption intégrale.
4. Chauffer le four à 175 degrés. Recouvrez le fond de trois plateaux de 23 centimètres avec de papier cuisson. Dans le cas où vous ne disposez pas de trois plateaux du même diamètre, vous pouvez également utiliser un seul, en divisant le mélange en trois parties, puis en cuisant séparément.
5. Distribuer le mélange dans les plateaux. Faire cuire dans le four préchauffé pendant environ 20 à 25 minutes. Le but est d’obtenir des bases de gâteaux style « éponge ».
6. Faire chauffer dans une casserole /au bain marie à feu très doux la boisson de noisettes.
7. Séparer les jaunes et les blancs d’œufs. Verser les jaunes de la préparation. Remuer délicatement. Ajouter le sirop d’érable et continuer à remuer en permanence.
8. À l’aide d’un batteur électrique battre les blanc d’œufs.
9. Émietter les boudoirs et les ajouter avec la poudre de noisette à la crème en préparation. Continuer à remuer constamment.
10. Retirer la casserole du feu. Laisser refroidir pendant 5 minutes et ajouter à l’aide d’une cuillère d’abord la crème fraîche et ensuite la neige de blancs d’œufs.
11. Verser la poudre d’agar agar. Continuer à remuer délicatement à l’aide d’un fouet. Laisser reposer dans le réfrigérateur.
12. Éplucher la mangue et la découper en tranches fines- de 2mm. À l’aide d’une moule gâteau pâtisserie découpe biscuits, former des cœurs.
13. Placer la première base de gâteau sur le plateau prévu pour l’occasion et cercler à l’aide d’une moule réglable de gâteau en inox.
14. Siroper légèrement avec 1-2 C à s. du jus d’ananas. Placer irrégulièrement les morceaux de la mangue restés après le découpage des cœurs. Ajouter un tout petit peu de « miettes » d’ananas. Couvrir avec une couche de crème de ~3mm. Repeter avec les deux autre bases de gâteaux.
15. Lisser le top du gâteau à l’aide d’une spatule. Avec les cœurs de mangues former des trèfles trois feuilles. Disposer les fleurs de pensées entre les les figures.
16. Faire chauffer le reste de jus d’ananas + le jus de citron auxquels ajouter l’agar agar. Laisser se refroidir et se gélifier un peu.
17. Couvrir le gâteau avec le glaçage, couvrir et laisser dans le réfrigérateur pendant une nuit.

À ce gâteau j’accorderai un Sauternes âgé de 10-15 ans. J’ai eu la chance de pouvoir goûter un Château d’Yquem 1995. J’en parlerai dans la troisième partie de mon billet dédié à la Fête de la Gastronomie. En attendant: Santé!

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply